Atelier danse- cie Itinérrances- le regard

Les consignes données par les danseurs de la compagnie Itinérrances portent une attention importante aux regards. Un regard n’est en effet jamais neutre.

Les enfants explorent des yeux l’espace qui les entoure, les « 27 points » de leur cube imaginaire, d’abord uniquement avec les yeux, puis la tête, puis le buste. Cela permet de visualiser l’espace imaginaire dans lequel on travaille. En effet, chaque danseur est placé dans un carré matérialisé sur le sol. Mais il faut le voir en volume autour de soi, construire une maison imaginaire, ce qui est difficile en terme de représentation de l’espace.

On choisit de regarder aussi quelques parties de son corps. Dans un premier temps, les jeunes danseurs ont tendance à fixer uniquement leur main, puis, progressivement, à prendre plus de risques, à aller chercher dans le dos, les creux des articulations, des parties que l’on ne voit pas. Chacun trouve son propre chemin.

Dans un premier temps, un travail en binômes à permis de jouer avec un fil imaginaire et d’imaginer des réponses corporelles à des fils tendus par son partenaire. Ensuite, la même chose est effectuée, mais seul. On regarde et on agit donc autour de ce fil. Cela demande un travail non seulement d’imagination et de concentration mais sollicite aussi les capacités d’abstraction.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s