Monde d’histoires, histoires du monde : 2016-2017

La thématique du projet pédagogique Monde d’histoires, Histoire du monde explore la notion d’humanité et de partage des cultures, dans le prolongement du thème 2015-2016, « quand la danse abolit les frontières ».

Marseille est une ville où se croisent les langues, les nationalités, les origines et les cultures. Zone portuaire, zone d’accueil, mais aussi de tensions, où les histoires singulières se mêlent avec la grande, Marseille est une ville complexe à appréhender, explorer. C’est une ville monde, dont la matière – ses habitants – est inépuisable. Les rapports entre sa Ville et le Festival, la Ville et le monde, se placent au cœur du projet

artistique du Festival de Marseille. L’art devient un geste politique, qui interroge le réel et permet de rapprocher des peuples.

Les artistes que nous accueillons s’intéressent avant tout à l’homme, sur scène, pour aborder la question inépuisable de l’humanité. Chorégraphes, musiciens, metteurs en scène, venus de tous les horizons, proposent des corps singuliers, interrogent leurs cultures, le rapport entre l’artiste et le public, dialoguent avec l’Histoire et l’actualité.

Pour ce projet pédagogique 2016-2017, nous proposons aux enfants un voyage dans la création contemporaine, en leur présentant des artistes d’origines différentes. Nous nous intéressons au rôle que donnent les artistes à leur parole, à l’art vu comme un espace de partage et de rapprochement des individus. Nous partons de l’humain pour voir comment l’art peut devenir une manière de refléter, d’interpréter la société toute entière : un art engagé, politique, qui abolit les frontières et brise les tabous.

Publicités